Echanges avec Fred Evrard fondateur de l’Art Martial Kali Majapahit Reviewed by les1001vies on . [caption id="attachment_8485" align="alignleft" width="600"] Echanges avec Fred Evrard fondateur de l'Art Martial Kali Majapahit[/caption] Je m’appelle Fred Evr [caption id="attachment_8485" align="alignleft" width="600"] Echanges avec Fred Evrard fondateur de l'Art Martial Kali Majapahit[/caption] Je m’appelle Fred Evr Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Accueil » Echanges avec Fred Evrard fondateur de l’Art Martial Kali Majapahit

Echanges avec Fred Evrard fondateur de l’Art Martial Kali Majapahit

Echanges avec Fred Evrard fondateur de l'Art Martial Kali Majapahit

Echanges avec Fred Evrard fondateur de l’Art Martial Kali Majapahit

Je m’appelle Fred Evrard, je suis français, 44 ans, professeur d’Arts Martiaux et fondateur du style Kali Majapahit qui est pratiqué et enseigné dans le monde entier avec entre autre des écoles à Singapour, au Japon, aux USA, en Allemagne, en Nouvelle Zélande, en Belgique, en Finlande, en France, en Malaisie, en Inde, etc…

Bonjour Fred, on s’est connu à Bali, tu voyages beaucoup ?

Echanges avec Fred Evrard fondateur de l'Art Martial Kali Majapahit. PortraitEn 2003, après plus de 30 ans de pratique et d’enseignement des arts martiaux, ma femme Lila et moi-même avons décidé de quitter notre vie à Tahiti pour un tour du monde des Arts Martiaux, des médecines traditionnelles, de la nutrition et des anciennes spiritualités. Notre tour du monde a duré 4 ans, à la suite de quoi nous nous sommes installés à Singapour. Nous sommes restés 10 ans à Singapour et vivons maintenant aux Etats-Unis.

En 2013, pour répondre à la demande d’une actualité brûlante, j’ai créé avec un associé américain, Scott Krenz, le programme R.E.D. (Reconnaître et Echapper au Danger). R.E.D. est présenté publiquement en 2016, avec déjà d’importants contacts avec le Ministère français de la Défense (DGA) et de grosses entreprises multinationale telles que EMC et DELL. Nous sommes maintenant les consultants officiels du ministère des armées (ex. ministère de la défense) en contre-terrorisme et combat rapproché pour le grand public et les entreprises, et pour certaines unités d’élite en France comme à l’étranger.

C’était comment ce tour du monde ?

Echanges avec Fred Evrard fondateur de l'Art Martial Kali Majapahit. Tour du monde Il serait difficile, et je pense inutile dans le cadre de cette interview de relater chaque pays visité et tous les faits marquants de ces quatre années. Je vais plutôt essayer de survoler l’ensemble. Déjà, à mon sens les pays les plus décisifs de notre voyage furent : Hawaii ; USA (Mainland) Japon ; Hong-Kong ; Chine ; Tibet ; Vietnam ; Thaïlande ; Indonésie ; France ; Allemagne ; Liban ; Canada ; Philippines ; Singapour ; Inde.

Ensuite, il faut savoir que nous avons voyagé pendant 4 ans non-stop autour du monde avec très peu d’argent. Nous n’avions pas d’économie et n’avons pas préparé notre voyage (nous sommes partis 3 mois après la décision)… Un billet d’avion « tour du monde » valide 1 an, un sac à dos avec des vêtements, et un sac à dos avec le matériel d’Arts Martiaux et deux sabres. Voilà ce que nous avions pour nous. Tous les 12 mois, nous repassions en Europe pour donner des stages, nous faire un peu d’argent, et repartir sur les routes. Bref, nous n’avions ni argent, ni contacts, ni endroit où dormir ou amis sur un chemin préétabli. Si nous l’avons fait, tout le monde peut le faire !

Ce que nous en retenons aujourd’hui, c’est simple. Les personnes que nous sommes sont nées lors de ce tour du monde initiatique.

Alors, la vie, c’est l’aventure ?

Oui bien sûr. La vie est une aventure. Dès que la vie devient trop confortable (je ne dis pas agréable), il faut changer, bouger, aller au-delà de sa zone de confort. Apres 6 ans à Tahiti (Moorea en fait), nous sommes partis pour un tour du monde de 4 ans comme je l’ai expliqué plus haut, après quoi nous nous sommes installé à Singapour pendant 10 ans et monté 3 sociétés qui tournent toujours (Arts Martiaux, santé, et danse tahitienne). Nous sommes maintenant aux Etats-Unis depuis 3 ans et avons créé la société de contre-terrorisme R.E.D. – Reconnaître et Echapper au Danger. Nous avons 2 nouveaux projets, une école d’Arts Martiaux bien sûr, et un resto français avec des amis restaurateurs. Ca n’arrête pas!

Echanges avec Fred Evrard fondateur de l'Art Martial Kali Majapahit. L'aventure

.

Les Arts Martiaux, c’est une vocation ?

Mes convictions personnelles me portent à penser que c’est une histoire de Karma. Je suis né dans une famille qui m’a permis d’explorer mon potentiel, en utilisant des choses qui étaient déjà là. Mes parents m’ont également toujours encouragé à suivre cette voie et ne m’ont jamais poussé à faire « comme tout le monde ». Je leur en suis énormément reconnaissant.

Bien sûr, les Arts Martiaux sont devenus une hygiène de vie qui fait partis de qui je suis maintenant, mais plus encore, ils m’ont forcé à chercher des réponses en matière de nutrition, de paix intérieure, de relation à moi-même et aux autres.

Lila et toi, vous êtes des « âmes sœurs » ?

Echanges avec Fred Evrard fondateur de l'Art Martial Kali Majapahit. Lila et FredDes « âmes sœurs » ? Oui.

Lila pratique les Arts Martiaux depuis son plus jeune âge, tout comme moi. Elle a pratiqué plusieurs styles dont le Jujitsu, le Kung Fu, le Taï Chi, le Karaté, le Kali, la Boxe Thaïlandaise, la Boxe Anglaise, etc.

Elle est ceinture noire dans plusieurs disciplines dont bien sûr, un 5e Dan en Kali Majapahit. Nous nous sommes rencontré à Tahiti, via notre passion. Nous sommes mariés depuis 15 ans, et passons quasiment tout notre temps ensemble. Nous gérons nos 5 sociétés ensemble (trois à Singapour, une en France et une aux Etats-Unis), pratiquons et enseignons les Arts Martiaux ensemble, voyageons autour du monde ensemble, nous entraînons au Cross-Fit ensemble, et avons énormément de passions communes. Elle est la personne la plus extraordinaire que j’ai rencontrée.

Quel est ton mode d’alimentation ?

Lila et moi avons la chance de ne pas être en conflit sur le plan alimentaire, et heureusement.

J’ai toujours été intéressé par la nutrition et j’ai testé sur moi quasiment toutes les écoles de pensée dans ce domaine (Paléo, Blood-type, Chrono nutrition, Végétarisme, Véganisme, Crudivorisme, Juicing, 80/20, etc.). Actuellement, notre manière de nous alimenter est à la fois flexible et intransigeante. 100% bio dans la mesure du possible, et jamais de produits transformés. Pour faire simple, je suis le principe 80/20 et le jeûne intermittent.

Echanges avec Fred Evrard fondateur de l'Art Martial Kali Majapahit. Alimentation

.

Pour plus de 80% de mes repas : d’abord, je mange bio (je fuis les produits chimiques comme la peste). 4 repas par jour crus sous forme de green smoothies et 1 à 2 repas cuits selon les entraînements du jour. Je mange peu de céréales (pas de gluten), pas de viande rouge, pas de laitage, et pas de nourriture transformée. Que de VRAIS aliments. Je cuisine à l’huile d’olive ou à l’huile de noix de coco.

Pour moins de 20% de mes repas (une journée de « triche » dans la semaine) : je mange ce que je veux (ou presque) du moment que c’est naturel. Pas de nourriture transformée de supermarché, pas de produit issu de l’élevage industriel ou de l’agriculture de masse. Si possible 100% Bio.

En boissons, je ne bois que de l’eau, de l’eau de coco, un peu de thé vert, et mes “green smoothies”. Je n’ai, de ma vie, jamais touché a l’alcool, ni au café, ni aux sodas.

Qu’est-ce qui distingue Le Kali Majapahit ?

Echanges avec Fred Evrard fondateur de l'Art Martial Kali Majapahit. Action!Le Kali est un Art Martial philippin vieux de plusieurs siècles. Majapahit était le nom d’un grand empire Javanais, entre le 13ème et le 16ème siècle. L’empire Majapahit succéda à l’empire Srividjayan, et s’étendit dans toute l’Asie du Sud-Est, jusqu’aux Philippines. Ce fut l’âge d’or de la culture Malaise.

A son apogée, l’empire Majapahit comprenait ce que l’on nomme aujourd’hui ; l’Indonésie, la Malaisie, Singapour, le sud de la Thaïlande, le Cambodge, Brunei, Bornéo et les Philippines. Fortement imprégnés de culture Hindo-Bouddhique, les guerriers Majapahit amenèrent leur philosophie et leurs styles de Pencak Silat aux Philippines, principalement dans le sud (Mindanao et Sulu). Sous l’influence unificatrice de l’Empire Majapahit, un style martial typique de l’Asie du Sud-Est va naître. Kali Majapahit reprend cette idée et signifie tout simplement « Art martial d’Asie du Sud-est à prédominance Filipino ».

Art Martial, santé et développement personnel 

Le Kali Majapahit est avant tout une méthode d’enseignement qui puise ses racines dans les Arts Martiaux de tout le sud-est asiatique : les Philippines, l’Indonésie, la Malaisie, la Thaïlande, Singapour, et le sud de la Chine. Sa particularité est d’allier Arts Martiaux, santé, et développement personnel. Je m’explique :

La partie martiale

Echanges avec Fred Evrard fondateur de l'Art Martial Kali Majapahit. La partie martialeElle met l’accent sur le combat rapproché à mains nues et avec armes, la self-defense, la coordination, la discipline, etc.

Nous utilisons le Kali Majapahit comme base dans les formations que nous donnons dans le monde entier a différentes unités d’élite de police ou d’armée.

En France par exemple, nos programme Kali Majapahit et R.E.D. (Reconnaître & Echapper au Danger), nous ont permis de devenir consultants pour le Ministère des Armées (Ex. Ministère de la Défense) et des groupes d’exception que je ne peux nommer.

La partie santé

Elle englobe la diététique, la respiration, la correction posturale, la condition physique et le mouvement pratique (type CrossFit, Méthode Lafay, le Parkour, etc.), et des concepts de base de médecine chinoise.

La partie développement personnel

Finalement, c’est peut être là le plus important. Un pratiquant d’Arts Martiaux, enfant ou adulte, DOIT devenir une meilleure personne. Sans cela, l’art n’a aucun intérêt. Le respect, la discipline, l’ouverture d’esprit, la positivité, mais aussi l’écologie, la compréhension de soi-même, de ses proches et de son environnement… Là, est la véritable leçon du Kali Majapahit. C’est une discipline ouverte à toutes et à tous. Nous commençons les cours à partir de 3 ans, et certains élèves ont plus de 65 ans. Nous sommes également une des rares écoles non seulement à Singapour, mais dans le monde, à avoir plus de 40% de femmes pratiquantes.

Echanges avec Fred Evrard fondateur de l'Art Martial Kali Majapahit. Camp warrior

.

Le Kali Majapahit replace le pratiquant dans la réalité de la vie de tous les jours. Combien de « ceintures noires » mourront d’un cancer du fumeur, d’une crise cardiaque à cause d’artères bouchées, combien jettent leurs déchets plastiques sans se soucier des conséquences… Dans notre philosophie, cela n’est pas normal. De nos jours, beaucoup d’artistes martiaux sont dans les mêmes excès que tout le monde. Trop manger, trop de stress, le tabac, l’alcool… Nous voulons changer cela, et enseigner par l’exemple.

Si la discipline et la philosophie des Arts Martiaux ne servent que dans le dojo, et ne transforment en rien la personne dans sa vie de tous les jours, tout cela n’est que perte de temps, et la pratique devient un sport martial, et ne mérite plus l’appellation d’ART.

Merci d’avoir lu cette article : Echanges avec Fred Evrard fondateur de l’Art Martial Kali Majapahit . Pour découvrir les autres articles de la rubrique Agir Bouger merci de cliquer ici.

Réagissez à cet article, postez un commentaire tout en bas de la page

 

Mots clefs qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • fred evrard kali majapahit
  • fred evrard kali majapahit scott krenz
(Visited 192 times, 1 visits today)

Poster un commentaire sur Facebook

Commentaires Facebook

A propos de l'auteur

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

Nombre d'entrées : 99

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Translate »
Retour en haut de la page