Les cuirs de Fruits bio, une création des Séchoirs de Provence Reviewed by les1001vies on . [caption id="attachment_37209" align="aligncenter" width="600"] Les cuirs de Fruits bio, une création des Séchoirs de Provence[/caption] En 2018, j’ai quitté un [caption id="attachment_37209" align="aligncenter" width="600"] Les cuirs de Fruits bio, une création des Séchoirs de Provence[/caption] En 2018, j’ai quitté un Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Accueil » Les cuirs de Fruits bio, une création des Séchoirs de Provence

Les cuirs de Fruits bio, une création des Séchoirs de Provence

Les cuirs de Fruits bio, une création des Séchoirs de Provence

Les cuirs de Fruits bio, une création des Séchoirs de Provence

En 2018, j’ai quitté un poste de direction dans l’industrie avec le projet de créer une maison d’hôtes végane. J’ai grandi dans un hôtel-restaurant, j’ai fait l’école hôtelière et très jeune j’ai travaillé en hôtellerie. Malgré tout il me manquait certains éléments pour me lancer à nouveau dans l’aventure entrepreneuriale. J’ai décidé de me professionnaliser en m’inscrivant à plusieurs formations. Formation spécialisée dans la location saisonnière, formation web etc. et dernièrement une formation pour réaliser ses fromages végétaux ! Si j’ai pu devenir indépendant c’est grâce à la formation « Ecopreneur ». 

Si vous aussi vous voulez aider la planète et ses habitants en devenant indépendant et en créant votre revenu, cliquez ici pour découvrir gratuitement le programme.*

Tous ces apprentissages sont donc très enrichissants.  Ils permettent certes de se former mais également d’intégrer des communautés d’échange et d’entraide entre passionnés, de créer des sympathies, de nouer des amitiés. C’est dans ce contexte que je vous présente ici « un camarade de promo » Christophe et ses « Cuirs de Fruits ». Christophe développe toute une gamme de produits culinaires 100% végétaliens.  Il a réussi lui aussi a réaliser son rêve et nous nous sommes rencontrés chez les Ecopreneurs.

Qui es-tu Christophe ?

Je suis quelqu’un de très « attaché » à la terre. J’ai 44 ans et je suis issu d’une famille d’agriculteurs dans les Bouches du Rhône. Depuis tout petit, j’ai toujours adoré passer mon temps dans les campagnes agricoles. Malheureusement, la conjoncture des années 90 a rendu la vie tellement difficile aux paysans que mon père ne m’a jamais incité à reprendre le flambeau.

Les cuirs de Fruits bio, une création des Séchoirs de Provence. Christophe Taton

Quel est ton parcours ?

J’ai passé un BTS vins et spiritueux puis j’ai commencé à travailler hors du cadre familial. Salarié dans plusieurs caves vinicoles je suis allée jusqu’en Afrique du Sud comme maître de chais. A mon retour en France, j’ai rejoint une cave coopérative dans les Bouches du Rhône en ayant toujours une furieuse envie d’indépendance professionnelle. Je souhaitais réellement redevenir paysan, pas un exploitant agricole, un vrai paysan ! Au sens où je l’entends, c’est un homme qui aime sa terre, qui la soigne, un homme qui nourrit les hommes.

Ta première entreprise ?

Je l’ai créé dans mon village de Lançon de Provence. Lorsque des parcelles de vigne ont été mises en vente suite à un départ en retraite, je n’ai pas pu résister, j’ai fait un crédit et me suis installé viticulteur en cave coopérative. C’est à partir de là que mes convictions d’agriculture paysanne bio se sont confrontées aux mentalités productivistes bien encrées dans le milieu agricole…. J’ai du faire appel à toute mon énergie pour pouvoir faire accepter mon passage au bio dans la coopérative (j’étais le seul en bio, c’était comme faire un Coming Out !).

En plus d’avoir l’impression d’avancer à contre-courant des mentalités, la baisse des rendements liée à mon passage en agro-écologie et les aléas climatiques (deux ans de gel de printemps) ont eu raison de mon énergie et de mes espoirs. La réalité économique m’a rattrapée et j’ai du transmettre mon exploitation. Heureusement, c’est un jeune agriculteur qui a pris le relais et qui continu en bio, je n’ai pas fait tout ça pour rien, ouf !

Comment as-tu rebondis ?

Je suis retourné travailler dans une cave par nécessité mais mon envie d’entreprendre en respectant mes convictions a rapidement repris le dessus. J’ai négocié une rupture conventionnelle pour me rendre disponible à la réalisation d’un nouveau projet. J’ai découvert la formation en ligne ECOPRENEUR et j’ai tout de suite adhéré au concept de créer une entreprise éthique. Je me suis inscrit à la promotion 2019 et le projet de l’éco-entreprise «Séchoirs de Provence » a progressivement vu le jour durant la formation.

Les Séchoirs de Provence c’est quoi ?

C’est une belle histoire, un accomplissement né de mes passions pour la botanique, l’agro-écologie, la permaculture. Ma première idée a été de faire une conserverie artisanale pour lutter contre le gaspillage des fruits et légumes tordus des paysans. Pour une conserverie, l’investissement était trop important pour moi. L’idée des produits séchés est donc venue assez naturellement.

Ecoprojet Les Séchoirs de Provence

Je prépare aujourd’hui une gamme de produits séchés bio et locaux à base de fruits, de légumes, de plantes aromatiques et de cueillette de plantes sauvages pour retrouver les saveurs et bienfaits oubliés. Je prévois également d’ouvrir une boutique en ligne au printemps 2020. J’utilise actuellement des séchoirs solaires. Je souhaite aussi mettre des panneaux photovoltaïques, afin d’être énergétiquement autonome et acquérir un séchoir électrique pour pouvoir sécher l’hiver et par temps nuageux.

Tu nous parles de tes produits ?

Ce sont uniquement des produits végétaux : fruits, légumes, plantes aromatiques, champignons, éventuellement huile d’olive et huile de tournesol. Il y aura le choix entre des tisanes, des soupes instantanées, des sauces à réhydrater pour les pâtes et les rizottos, des sauces pour tremper vos légumes à l’apéro, des aromates (Ail en poudre, basilic, persil, marjolaines, thym, romarin, …), des tomates séchées, des sels aromatisés. En complément je proposerai à la vente un modèle de séchoir solaire, même si ce n’est pas mon objectif principal. C’est un modèle qui peut sécher environ 3 kg de légumes ou fruits en 12 heures d’ensoleillement.

Je concocte actuellement un snacking bio innovant 100% fruits : « Les cuirs de Fruits ».

Je me suis aperçu dans mon entourage que les fruits séchés « classiques » n’attiraient pas vraiment les enfants (et même les grands !). J’ai alors imaginé une offre sucrée saine, innovante et sexy. Une sorte de bonbon 100 % fruits sans pour autant ressembler aux pâtes de fruits. L’idée du cuir de fruit m’est apparue au printemps 2019. A cette période j’enchaînais les formations et les essais de toute sorte. J’ai même fait sécher de la ratatouille et c’est très bon ! J’ai mixé des fruits avant de les sécher et … Eureka ! Je me suis retrouvé face à une feuille de fruit avec une texture ressemblant à du cuir. Il ne restait plus qu’à affiner la recette…

Cuisiner les cuirs de fruit

C’est un produit qui restitue merveilleusement les saveurs. Il n’y a pas de sucre ajouté, il est 100 % fruit, il se conserve plusieurs mois et il ravit les papilles de toute la famille. Le cuir de fruit idéal pour le goûter et à tout moment de la journée, on peut même l’intégrer dans des desserts et des cocktails. Sa valeur énergétique en fait le partenaire idéal des sportifs. C’est un snacking aux fruits très rare sur le marché, certains produits lui ressemblent mais ont souvent d’autres additifs (gélifiants, arômes, colorants). Moi je n’utilise pas de produits animaux (ni viande, ni oeufs, ni lait, ni crème, ni beurre, ni gélifiants), les sauces et potages déshydratés seront à base de légumes et aromates uniquement.

Tu as lancé une campagne de financement participatif ?

Oui, tout à fait ! Si vous adhérez au concept des Séchoirs de Provence et souhaitez voir aboutir le projet, vous pouvez contribuer à sa création ! Vous pouvez participer au financement et/ou partager autour de vous en suivant le lien Tudigo On vous réserve de belles contreparties en remerciement!

Attention : la campagne se termine le 19 janvier !

Tudigo financement participatif

Me contacter : christotaton@hotmail.com / Tel : 06 20 85 87 00
Ma page Facebook 
Le site Internet Séchoirs de Provence 

Christophe Taton, Séchoirs de Provence, Lançon-Provence

Merci d’avoir lu cet article : Les cuirs de Fruits bio, une création des Séchoirs de Provence. Vous pouvez lire plus d’articles dans notre rubrique « Changer de vie ».

Réagissez à cet article, postez un commentaire tout en bas de la page.

* Le lien vers la formation Ecopreneur est affilié.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Poster un commentaire sur Facebook

Commentaires Facebook

A propos de l'auteur

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

Nombre d'entrées : 140

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Translate »
Retour en haut de la page