En Corse, Chocolat & Turquoise, Maison d’Hôtes vegan à côté de Bastia Reviewed by les1001vies on . [caption id="attachment_36755" align="aligncenter" width="600"] En Corse, Chocolat & Turquoise, Maison d'Hôtes vegan à côté de Bastia[/caption] En Corse, Ch [caption id="attachment_36755" align="aligncenter" width="600"] En Corse, Chocolat & Turquoise, Maison d'Hôtes vegan à côté de Bastia[/caption] En Corse, Ch Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Accueil » En Corse, Chocolat & Turquoise, Maison d’Hôtes vegan à côté de Bastia

En Corse, Chocolat & Turquoise, Maison d’Hôtes vegan à côté de Bastia

En Corse, Chocolat & Turquoise, Maison d'Hôtes vegan à côté de Bastia

En Corse, Chocolat & Turquoise, Maison d’Hôtes vegan à côté de Bastia

En Corse, Chocolat & Turquoise, Maison d’Hôtes vegan à côté de Bastia

En France, les entreprises véganes se développent sur un marché qui progresse à 2 chiffres… Le secteur touristique n’échappe pas à la tendance. On voit de plus en plus d’adresses de restaurants, d’établissement hôteliers ou de maison d’hôtes qui proposent des alternatives véganes ou qui offre une carte 100% végétale. Bien entendu, « ce n’est pas encore assez, il en faudrait plus, encore plus vite »…

Qui sait comment la demande peut évoluée dans les prochaines années ? On peut supposer au regard des nombreuses prises de conscience que le développement du véganisme peut continuer de s’accélérer ! Aujourd’hui nous vous présentons la maison d’hôtes « Chambres Chocolat & Turquoise », en Corse du nord.

En Corse, Chocolat & Turquoise, Maison d'Hôtes vegan à côté de Bastia. Drapeau Corse

Présentation de Florence, la maîtresse des lieux

Bonjour ! Je suis Florence Martel, 55 ans, née en Bretagne, y ayant vécu jusqu’à l’âge de 20 ans, puis Paris et région parisienne, avant de m’installer en Corse avec ma famille (mari et 3 filles). Après des études en Langues Etrangères Appliquées et une licence en Droit Administratif, j’ai travaillé dans de grands groupes internationaux en tant que secrétaire ou assistante juridique trilingue.

Lorsque j’ai fondé ma petite famille, j’ai stoppé mes activités professionnelles pendant 8 ans, puis j’ai ouvert des magasins de jouets en Corse (jouets en bois traditionnels, sans plastique, sans piles…), puis j’ai travaillé dans un cabinet d’architecte en tant que secrétaire juridique. Au bout de 3 ans, pendant lesquels je ne me suis pas épanouie, j’ai eu un flash : je veux faire des chambres d’hôtes, réaménager ma maison, recevoir des gens de toutes nationalités pour prendre soin d’eux.

Aujourd’hui, je gère ces chambres d’hôtes depuis 6 ans. Mon activité a vite évolué. Des clients m’ont demandé s’il était possible de dîner, et j’ai dit oui ! Moi qui ai toujours beaucoup cuisiné, j’étais aux anges de pouvoir le faire pour les autres.

Pourquoi le choix du véganisme ?

Toute petite, je passais des après midis chez ma grand mère dont le défunt mari était pâtissier. Elle m’a appris à faire tous les gâteaux professionnels. Ensuite j’ai toujours cuisiné pour ma famille et j’invitais beaucoup d’amis. Pour moi la cuisine c’est la joie, le bonheur de partager, de nourrir ceux que j’aime.

Pourquoi le véganisme

Quant au végétarisme/véganisme, j’ai toujours eu des animaux à la maison. Vers 18 ans, fréquentant les refuges animaliers, j’ai visionné un film sur les expérimentations animales en laboratoires. Cela m’a provoqué un électrochoc. J’ai boycotté des grands groupes cosmétiques et autres, puis j’ai adopté des animaux. Puis j’ai entamé ma longue progression vers la « reconversion » végétarienne dans un premier temps. D’abord j’ai stoppé le foie gras, puis la viande de canard, puis l’agneau, le veau, le porc et le bœuf. Cela a pris une dizaine d’années, le végétarisme étant mal connu.

Puis j’ai arrêté le poisson, les crevettes et les fruits de mer. Il y a 3/4 ans, j’ai essayé d’arrêter les produits animaliers en général, ce qui m’a paru inconcevable dans un premier temps. Mais finalement, j’ai découvert le monde végan. Grâce à des associations comme L214, j’ai visionné des films sur les abattoirs, sur l’industrie du lait, etc., et là, ma consommation de produits animaliers a totalement stoppé (plus de fromage, de crème, de lait et produits laitiers, ni d’œufs).

Comment cela se passe en famille ?

Plus jeune, je passais souvent mes vacances en Corse. Je m’y suis marié et j’y habite depuis 2002. Depuis j’ai divorcé et mon nouveau compagnon de vie, Michel, est végétarien. Nous nous sommes rencontrés au cours de pique nique que j’organisais sur ma plage !

En Corse, Chocolat & Turquoise, Maison d'Hôtes vegan à côté de Bastia. La vie de famille

Mes filles ont été nourries traditionnellement à la base. Je ne les ai pas allaitées. L’aînée est allée directement en soins intensifs néonatal, ce qui fait que je n’ai pas pu l’allaiter. Les jumelles non plus, car vu qu’elles étaient 2, je ne me sentais pas de le faire. Puis j’ai cuisiné pour elles des produits frais, beaucoup de légumes, mais aussi de la viande et du poisson. Je n’étais pas encore totalement végétarienne, je mangeais encore du poulet et du poisson.

Au fur et à mesure que j’éliminais des aliments (je suis devenue végétarienne puis vegan progressivement), mes filles n’en ont plus mangé non plus. Puis à ses 11 ans, une de mes filles m’a dit qu’elle voulait être totalement végétarienne. J’en ai profité pour faire comme elle de façon stricte. Elle a maintenant 22 ans et est plus que jamais engagée, tant dans son assiette, que pour le bien être des animaux. Les 2 autres ont beaucoup diminué la viande et ont découvert les légumes. Elles vivent à Paris ensemble, et quand elles viennent à la maison, non seulement elles savent qu’elles mangent vegan, mais elles apprécient. Elles ont découvert de nouvelles saveurs, de nouveaux plats et cela ne les dérange absolument pas.

Pourquoi ce changement de vie ?

En ce qui concerne les chambres d’hôtes, l’idée m’est venue alors que je ne me plaisais plus du tout dans mon travail chez des architectes. Imbus de leurs personnes, irrespectueux du droit du travail, ils m’ont dégoûtée de travailler pour eux. Je me suis alors posé la question « que veux-tu réellement faire, qu’est-ce-qui te ferait vraiment plaisir pour t’épanouir ? » et la réponse fut immédiate. Faire des chambres d’hôtes. Je me suis imaginé la maison transformée, le plaisir d’accueillir des vacanciers, le bonheur de petits déjeuners partagés….

Changement de vie en Corse

J’avais la chance d’avoir une grande et belle maison (tout est relatif !) en tout cas, où je pouvais avoir des espaces dédiés à l’hébergement d’hôtes.

Est-ce que tu avais des travaux à faire ?

Oui, je savais qu’il y aurait des transformations à accomplir dans la maison. Je me suis fait aider par une amie architecte. J’avais mon idée pour la restructuration de l’espace, et elle a fait les plans, pour les artisans qui ont modifié des cloisons. J’en ai doublé certaines phobiquement. Mis une porte épaisse entre la partie privée et locative.

J’ai fait ajouter une petite salle de bains, une pièce « tampon » pour ranger les affaires qui se trouvaient dans la partie locative. Il faut absolument penser à tout, au moindre détail, visualiser comment les gens vont se déplacer, quel visuel ils vont avoir, arranger les abords, … J’ai déplacé des meubles, fait du home staging, repeint des murs, des cloisons, des plafonds, des volets, arrangé le jardin. Dès que tout était prêt visuellement, j’ai fait des photos et j’ai choisi 3 sites pour commencer la communication : AIR BNB, Europa bed & breakfast et Bed & Breakfast.

Travaux chambre chocolat et turquoise

Au départ, en avril, quand j’ai eu mes premiers clients (par Bed & Breakfast) je n’avais pas encore terminé les travaux de la salle de bains supplémentaires, il a fallu que j’attende qu’ils partent en randonnée pour aller faire ma toilette. Heureusement j’avais mes propres WC. Les travaux ont pris presque 1 mois pendant lequel je n’avais pris aucune réservation. La 2nde chambre n’était pas terminée non plus. Je l’ai vraiment finie mi juillet. Je me souviens de mes premiers petits déjeuners à l’intérieur, dans ma salle à manger. Je restais bloquée dans la cuisine, n’osant faire de bruit, pour que les clients soient au calme.

Comment ça s’est passé au début ?

Un ami m’avait offert un livre d’or avec un joli stylo. Les premiers clients, des allemands, ont laissé un gentil commentaire, qui m’a stimulée et encouragée. Je me souviens aussi d’une femme Marie-Agnès, qui a passé presque 3 semaines en juillet. J’ai dû partir sur le continent accompagner mes filles pour un festival. Marie-Agnès était d’accord pour garder la maison et les 5 chats. Nous sommes devenues amies.

Les débuts de Chambres Chocolat et Turquoise

En août les 2 chambres étaient louées presque tous les jours. Septembre était aussi bien chargé. J’étais heureuse et fière de ma première saison.

J’en suis à la 6ème. Il y a eu bien des changements et améliorations depuis. Chaque année, en hiver, je perfectionne, je soigne de plus en plus les détails. Quand je repense aux conditions de la première année, j’ai presque honte de ce travail d’amateur. C’était plus des chambres chez l’habitant à la bonne franquette qu’un hébergement maîtrisé et professionnel. Aujourd’hui, j’ai 3 chambres. Un label Gîtes de France, qui n’est pas des moindres, car le cahier des charges est exigeant.

Je suppose que tout n’a pas été rose ?

En avril 2017 Michel a construit une 3ème salle de bains dans le jardin, accessible par une terrasse. Elle était formidable (25 m2 sous le ciel bleu -il n’y avait pas de toit) et comportait aussi des toilettes sèches (mon rêve). Nous avons donc agrandi notre espace privé ! Et…. à peine 3 mois plus tard, en juillet, un incendie a ravagé toute la région et notre belle salle de bains de Robinson a fini en poussières. Nous n’en n’avons que peu profité… Il a fallu reprendre nos habitudes de cohabitation discrète avec les hôtes. Du coup, on a décidé de faire une salle de bains dans une des chambres et de rajouter un WC. La maison présentant encore des ressources pour ces travaux, l’hiver suivant, nous les avons donc entrepris…

Tout n'est pas toujours rose

Le mot de la faim et de la fin ?

Ah, ah, ah ! Le mot de la faim : j’ai commencé dès la seconde année de table d’hôtes à proposer des plats végétariens, car je ne supportais plus de cuisiner de la viande ou du poisson. Maintenant je cuisine vraiment vegan ! D’ailleurs je suis inscrite sur un site hôtelier vegan (Veggie Hotels) qui m’amène des végans de toute l’Europe, voire même plus. Alors pour le mot de la fin je vais dire que je suis totalement épanouie, car totalement en phase avec mes convictions !

Plage de Corse

Merci d’avoir pris connaissance de cet article : « En Corse, Chocolat & Turquoise, Maison d’Hôtes vegan à côté de Bastia ». Nous vous recommandons de lire les prochains sujets sur « Changer de vie »

Réagissez à cet article, postez un commentaire tout en bas de la page. 

(Visited 285 times, 1 visits today)

Poster un commentaire sur Facebook

Commentaires Facebook

A propos de l'auteur

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

Nombre d'entrées : 128

Commentaires (1)

  • cyrille

    Un cadre agréable et soigné, un service attentionné, et un plat du jour savoureux avec une assiette bien élaborée (asperge, légumes sautés, sauce au beurre blanc, et cabillaud )servi rapidement.
    Une formule avantageuse si l’on prend le dessert avec le plat (pour 15 euros au total).
    Nous reviendrons volontiers !
    cyrille Articles récents…Top 10 : Meilleur Téléphone Pour PhotoMy Profile

    Répondre

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Translate »
Retour en haut de la page