L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours Reviewed by les1001vies on . [caption id="attachment_6340" align="alignleft" width="600"] L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours[/caption] Notre chère sécu Nous avons telleme [caption id="attachment_6340" align="alignleft" width="600"] L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours[/caption] Notre chère sécu Nous avons telleme Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Accueil » L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours

L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours

L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours

L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours

Notre chère sécu

L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours La carte vitaleNous avons tellement l’habitude de dégainer notre carte Vital au moindre souci que, lorsque nous partons en voyage à l’étranger, nous pouvons en oublier que la Sécurité Sociale n’est pas internationale…Une assurance santé, essentiellement au-delà des frontières de l’Europe, est donc chose primordiale surtout quand on est candidat à l’expatriation ou à un tour du monde. Si vous partez « seulement » en vacances dans un Etat de l’Union Européenne, vous devez vous faire établir une Carte Européenne d’Assurance Maladie (adressez-vous à votre caisse ou rendez-vous sur le site internet AMELI). En Europe, vous devrez avancer les frais mais attention car contrairement à ce qu’on croit, la CEAM ne remplace pas du tout la Carte Vitale. Comme ailleurs dans le monde, vous serez remboursé selon les barèmes de la sécu. Mais ceux-ci diffèrent des tarifs qu’il vous faudra payer.

Nous avons la chance, en France, de bénéficier de la prise en charge de pratiquement tous les frais médicaux. Quand on quitte l’hôpital, on ne connait même pas les coûts générés par notre séjour… Dans de nombreux autres pays, c’est différent : si vous ne montrez pas votre carte bancaire, si vous ne faites pas preuve de votre solvabilité ou encore si vous ne payez pas d’avance (comme par exemple aux Etats-Unis) vous ne serez pas soigné. Bien entendu, dans ces cas-là, une fois guéri ou opéré seule votre affiliation à une couverture médicale privée vous permettra d’être remboursé correctement.

La roulette russe

L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours La roulette russeQuand on a « des petits bobos », pas de soucis, les dépenses ne plombent pas le budget et ne justifient pas, en théorie seulement, de devoir payer une assurance santé de voyage mais quand une hospitalisation se produit à la suite d’un accident quelconque ou d’une maladie plus ou moins grave, c’est une autre affaire ! Comment être certain qu’il ne vous arrivera rien ? Si vous prenez le risque de ne pas être assuré vous jouez tout simplement à la roulette russe. Donc en pratique il faut s’assurer ! Nous avons trop souvent croisé sur notre route, à Bali par exemple, des personnes dans des situations au mieux « difficiles », au pire « cauchemardesques ». Cela va de quelques liasses de billets lâchés en soins médicaux suite à des chutes sportives jusqu’à des centaines de milliers d’euros qu’il aura fallu débourser pour se soigner d’une infection post opératoire ou d’un cancer! En Asie, les plus courants et les plus dangereux des accidents sont certainement ceux qui surviennent en moto et en scooter. Certains partisans du « vivre à fond », sans casque et les cheveux au vent ne s’imaginent pas se retrouver un jour en chaise roulante et quand malheureusement ils restent allongés sur le bitume c’est à leur famille, parfois modeste, d’assurer les frais de rapatriement et de décès. Ici c’est une expatriée qui se voit contrainte de vendre son entreprise pour régler l’opération chirurgicale de son conjoint, ailleurs ce sont les réseaux sociaux qui se font l’écho de collectes de fonds pour payer l’hôpital d’un patient infortuné de la communauté australienne…

C’est terrible ces situations. On pense faire des économies mais les accidents et maladies sont souvent imprévisibles… peuvent coûter très chers et, en bonus, vous « pourrir » la vie. Voilà pourquoi lorsque l’on voyage, il nous semble incontournable de se prémunir de toute mésaventure auprès d’une bonne assurance santé. En ce qui nous concerne nous ne comptons pas sur les assurances de carte bancaire, elles sont limitées, surtout pour les voyageurs au long cours. Leur durée de validité est au maximum de 90 jours, il y a des franchises à payer, les plafonds de remboursement sont bas, la réactivité des services est souvent mal notée et elles ne sont valables que si vous avez payé votre voyage avec la carte en question. Tout cela nous fait dire : L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours !

Déterminer ses besoins

L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours Determiner ses besoinsTout d’abord, il est important de préciser quel type de voyage vous envisagez pour mesurer vos besoins et les garanties à prendre. Il faut également tenir compte des pays où vous allez vous rendre car les frais de santé sont plus élevés en certains points du globe comme aux Etats-Unis ou au Japon, par exemple. Il vous faudra parfois souscrire des garanties supplémentaires comme pour la pratique de sports extrêmes ou l’assurance de bagages (incluse automatiquement chez AVI dans les assurances voyages Routard courte durée et Marco Polo longue durée). Il est important de ne pas oublier les risques liés aux accidents de la route et des transports, qui dans de nombreux pays, sont très élevés. Les risques ne dépendent hélas pas seulement de votre comportement mais aussi de la conduite des autres et des comportements/habitudes des autochtones… Les personnes qui voudraient commencer leur voyage avec l’assurance de leur carte bancaire et ensuite basculer sur une vraie assurance voyage s’exposent à un risque important. Si au-delà de la période de 90 jours, ils doivent subir les conséquences d’une maladie ou d’un accident datant de la première partie du voyage, aucune assurance ne les aidera. La première assurance sera terminée et la seconde assurance considérera que ce sont des maladies « préexistantes » au début du contrat. Cela peut donc être très dangereux.

Comparer et choisir son assurance

L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours Comparatif assurancePrenez en compte : les plafonds de remboursement des frais médicaux et les franchises éventuelles (consultations, spécialistes, médicaments, radiographies, soins dentaires d’urgence, hospitalisation et chirurgie….) / les conditions de rapatriement et d’assistance : le retour en France, le voyage d’un proche, le capital invalidité, etc / en cas de décès : le rapatriement du corps, les frais de cercueil, le capital décès / la responsabilité civile en cas de dommages corporels et matériels à un tiers / l’assistance juridique et l’avance de caution pénale (mieux vaut éviter de se retrouver en prison à l’étranger…) / la garantie annulation de vol / le vol de portable, d’ordinateur, de passeport… / la couverture pour la pratique de sports extrêmes / l’assurance bagages : variable en fonction des objets de valeur que vous transportez etc.

Les critères pouvant faire varier le tarif : l’âge, la durée de votre voyage, la zone géographique, le « statut » (voyageur, vacancier, expatrié, détaché etc.) Nous n’avons volontairement pas voulu publier un comparatif car chaque cas est particulier, même s’il répond à un contrat adapté de la part de la compagnie d’assurance. Nous pensons que la meilleure façon de procéder est que vous vous fassiez votre propre idée. Pour cela vous pouvez prendre en compte notre avis et celui de nombreux voyageurs qui publient des articles à ce sujet sur leur blog et contacter les compagnies en question.

Notre sélection

L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours Sélection de trois assurancesNotre sélection n’est pas exhaustive mais nous avons passé suffisamment de temps à la construire en étudiant les différentes propositions de plusieurs compagnies, pour qu’elle soit néanmoins représentative de ce qui existe actuellement sur le marché. Nous avions sélectionné à l’époque trois assurances correspondant à nos critères : expatriés à Bali en Indonésie, la cinquantaine, préparant un tour du monde, sans emploi ni revenus fixes et souhaitant revenir en France quelques semaines par an. Les trois compagnies et contrats en question sont :

logo avi.

AVI INTERNATIONALAssurance voyage tour du monde Marco Polo

.

L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours Agoraexpat.

AGORAEXPATContrat First Expat Indice 40

.

L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours Azurexpat.

AZUREXPATContrat Magellan

.

Nous avions engagé des discussions avec chacune de ces assurances et nous avions arrêté notre choix sur le contrat Marco Polo de AVI International pour les raisons suivantes :

aeroport avi1) C’est un courtier spécialiste qui accompagne depuis 35 ans les voyageurs au long cours (plus de 2 mois) grâce à son assurance voyage longue durée Marco Polo.

2) Cette assurance voyage est régulièrement cité et plébiscité par les Internautes voyageurs

3) Les remboursements sont à hauteur des frais. Le plafond des remboursements (hors Europe) est de 300 000 €.

4) Les paiements sont effectués par l’équipe d’AVI à Paris : maxi 10 jours et 0 franchise.

5) Les principaux sports sont inclus. Les sports à risque (surf, rafting, escalade, plongée, kitesurf, deltaplane, parapente, etc.) peuvent être couverts ponctuellement, au mois et à la carte.

6) En cas d’hospitalisation, AVI peut vous éviter d’avancer les frais. C’est un avantage précieux (notamment aux USA).

7) En cas d’hospitalisation prolongée, AVI achemine un proche gratuitement.

8) Une assurance responsabilité civile est incluse.

9)  En souscrivant ensemble en couple, si l’un des deux conjoints doit être rapatrié, le second peut aussi rentrer *.

10) En cas de décès dans la famille proche, AVI offre, au besoin, un billet retour vers le pays de résidence.

* Cet avantage est souvent inclus dans les contrats d’assurances pour les couples. L’avantage d’AVI International est d’offrir aussi cette prestation pour les couples qui ne vivent pas ensemble officiellement (non concubins, pacsé ou mariés) ou simplement pour les copains voyageant ensemble. Il suffit de souscrire ensemble.

Bien sûr c’est également le bon rapport qualité-prix (prestation-prix) qui nous a fait choisir cette compagnie mais cela dépend de la situation de chacun. En ce qui nous concerne, nous sommes actuellement revenus en France et nous bénéficions à nouveau de la Sécurité Sociale. Si vous êtes sur le départ ou déjà partis et sans couverture, nous vous engageons simplement à contacter cette assurance pour leur demander l’établissement d’un devis. En nous écrivant sur les1001vies@gmail.com nous vous communiquerons un code et vous aurez déjà 5% de remise ! Pourquoi ? Comme nous l’avons mentionné plus haut, AVI International accompagne les voyageurs de par ses assurances voyages et ses prestations adaptés mais pas seulement… La compagnie se veut vraiment proche des globetrotters et de leurs projets. Pour preuve AVI a été séduit par « Les 1001 vies », ses récits de voyages, ses engagements, ses articles et nous a spontanément proposé de vous offrir 5% de remise sur vos futures souscriptions.

Pour être complètement transparent avec vous, dans ce cas, nous percevrons également une commission. Cela fera peut-être parti un jour et si besoin est, des solutions qui nous permettront de continuer à pouvoir vous offrir nos articles. C’est aussi cela soutenir la communauté des voyageurs  et c’est pour toutes ces raisons que nous pensons que AVI est l’assurance d’un bon voyage au long cours.

Merci d’avoir lu notre article : L’assurance : les clefs d’un bon voyage au long cours. Pour découvrir les articles de la rubrique « Construire » cliquez ici.

Réagissez à cet article, postez un commentaire tout en bas de la page

(Visited 108 times, 1 visits today)

Poster un commentaire sur Facebook

Commentaires Facebook

A propos de l'auteur

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

Nombre d'entrées : 84

Commentaires (2)

  • stefan cvoyageur

    Difficile de se retrouver avec toutes ces assurances, je pense que chaque assurance est différente et est adapté à chacun car certaines n’assurent pas contre les sports extrêmes (Plongée sous marine, etc.), d’autres n’assurent pas dans certains pays.

    Pour d’autres, il faut avancer des frais à partir d’ un certain montant! Plus on est assuré sur pleins de choses plus c’est cher!
    stefan cvoyageur Articles récents…Billet tour du monde ou pas?My Profile

    Répondre

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Translate »
Retour en haut de la page