Vélo Végé, le Food Bike toulousain pas comme les autres Reviewed by les1001vies on . [caption id="attachment_7952" align="alignleft" width="600"] Vélo Végé, le Food Bike toulousain pas comme les autres[/caption] Nous avons l'occasion de nous ren [caption id="attachment_7952" align="alignleft" width="600"] Vélo Végé, le Food Bike toulousain pas comme les autres[/caption] Nous avons l'occasion de nous ren Rating: 0
Vous êtes ici:Accueil » Accueil » Vélo Végé, le Food Bike toulousain pas comme les autres

Vélo Végé, le Food Bike toulousain pas comme les autres

Vélo Végé, le Food Bike toulousain pas comme les autres

Vélo Végé, le Food Bike toulousain pas comme les autres

Nous avons l’occasion de nous rendre régulièrement à Toulouse et nous avons eu le plaisir d’y croiser William sur son « Vélo Végé ». Ni une ni deux, nous nous sommes empressés de goûter, en famille, ses fameux hot-dogs vegan!

william toulouseNom            : William
Nationalité   : Française
Âge              : 28 ans
Domicile       : Toulouse
Activité         : Dealer de hot-dogs végétaliens
Passions      : Internet, informatique, graphisme et aussi nature, permaculture et tout chemin qui me mène à un fruit mûr et bien sucré

Qui es-tu William?

Je suis un sudiste pure souche et j’ai passé une bonne dizaine d’années de ma vie à jouer au basket jusqu’à en faire mon métier. J’ai donc eu l’opportunité « d’émigrer » en Bretagne dans le club de Brest puis à Quimper après 8 ans de formation dans le sud-ouest, à Pau. Il y a deux ans, le club de Toulouse m’a contacté car ils ont eu vent de mes envies de nouveaux horizons et de reconversion. Après une saison, j’ai finalement lancé mon entreprise : Vélo Végé.

Une confidence pour les1001vies?

Je suis né à Toulouse mais mes parents ont rapidement déménagé, ce qui fait que je ne connaissais absolument pas ma ville de naissance avant d’y revenir 26 ans après. Un retour aux sources en quelque sorte…

Quelle est l’histoire du Vélo Végé?

L’idée est venue d’une amie qui a lancé son triporteur pour finalement abandonner quelques mois plus tard. J’ai adoré le concept. Étant végétalien, j’ai commencé à imaginer une offre qui pourrait me correspondre. La réalisation a été possible grâce au soutien financier et moral, incroyable, de ma compagne. Il y a eu beaucoup d’obstacles et de problématiques à résoudre pendant près de 8 mois jusqu’à ma première sortie le 2 janvier 2016. Côté administratif, ce fût clairement compliqué. C’est pour cette raison que je me projette sur « un après ». Je ne sais pas combien de temps ce que je fais actuellement restera possible donc il faut préparer la suite.

histoire velo vege.

Actuellement je suis en pleine saison hivernale! Le froid ne me fait pas peur, j’ai déjà travaillé à 1°C… En dessous de 0, c’est trop compliqué pour manipuler mes ustensiles. Le gel, la neige et la pluie sont vraiment des choses qui peuvent stopper nette mon activité!

william en cuisineSi je fais aujourd’hui un premier constat, je dois dire honnêtement, que je m’attendais plutôt à être victime de mon succès… Je pensais que l’attente d’une restauration végée ambulante, était bien plus importante que ça sur Toulouse. Au contraire j’ai beaucoup ramé par rapport à ce que j’imaginais. J’étais, malgré tout, préparé à rencontrer énormément de difficultés et j’ai donc été servi! J’aurais probablement abandonné un nombre incalculable de fois sans le soutien de ma compagne.

En termes de chiffre d’affaires, même si je m’attendais à beaucoup plus, je ne suis pas à plaindre. Après seulement un an d’activité, je me verse un salaire et je paie mes factures. Je n’ai pas encore fait le bilan comptable de 2016 mais je dois tourner en moyenne autour d’un SMIC à 35h pour probablement 70-80h minimum travaillées. Ce qui est toujours supérieur à une immense majorité de chef de petite entreprise en phase de démarrage (et même ensuite!).

Le Hot dog est ta spécialité?

J’ai commencé avec une offre de hot-dogs et cookies végétaliens. J’ai lancé mon concept, comme je pouvais, avec des produits industriels à l’exception des cookies qui étaient déjà maison. Puis après 9 mois dans le grand bain, avec l’aide d’une chef, j’ai lancé un hot-dog avec un pain boulanger, des sauces et pickles maison et bio, une saucisse bio et des oignons frits.

hot dog velo vege

.

Les accompagnements et les desserts sont amenés à changer au fur et à mesures des saisons et des inspirations. Je souhaite aussi développer la location du Vélo Végé pour des évènements privés. Sans même démarcher, j’ai déjà beaucoup de propositions et certaines se sont concrétisées. C’est pas mal d’organisation en amont mais il y a d’excellents retours à chaque fois. Dans ces cas-là, je peux aussi étudier la carte selon la demande.

Comment ça se passe avec tes clients?

J’ai un rapport particulier avec ma clientèle. Dès le début, j’ai toujours joué la transparence sur les produits que j’utilisais. J’ai rapidement trouvé du soutien et quelques fidèles. Vélo Végé représente à la fois ma seule expérience de l’entrepreneuriat, du commerce et de la restauration alors j’ai navigué à l’intuition.

clients velo vegeJ’ai beaucoup de discussions passionnantes, certains en me voyant en bonne santé, viennent même me poser des questions sur le végétalisme.

Je donne mes points de vues, quelques conseils et j’ai même vu naître des transitions végées chez certains clients.

L’immense majorité de ma clientèle n’est pas végane mais tout de même sensibilisée à toutes ces questions. Je dirais qu’au moins 80 % sont des femmes même si je vois de plus en plus d’hommes au fil des mois. Ma petite fierté c’est de faire goûter mes produits à des gens un peu sceptique au départ sur le végétalisme et qui deviennent des clients réguliers.

Qu’évoquent en toi ces 3 sujets :

Voyager :

voyagerJ’ai assez peu voyagé en dehors de mon ancien métier de basketteur. J’aimerais prendre le temps de voyager autrement en restant quelques mois dans certains pays ou certaines villes, pour vraiment m’imprégner des lieux plutôt que de passer rapidement en touriste.

J’aimerais rencontrer des gens plutôt que de visiter des monuments, expérimenter autre chose que des musées et des restaurants. Je ne sais pas comment exprimer tout ça mais l’idée classique que l’on se fait du « voyage » ne me satisfait pas.

J’ai soif d’autre chose mais quoi exactement ? Je ne sais pas encore… Je crois vraiment qu’on « s’envoie du rêve » sur la notion de voyage alors que le trip peut-être à côté de chez soi! Il y a déjà tellement de choses à voir et à découvrir autour de Toulouse par exemple. Je fais 8 à 16 km par jour en vélo, c’est une forme de voyage au jour le jour. C’est une méditation quotidienne surtout en triporteur. La lenteur oblige à un état d’esprit plus contemplatif et posé.

Changer de vie :

changer de vieJ’ai changé de vie à 100% quand j’ai complètement arrêté ma carrière de basketteur pour me consacrer au Vélo Végé et je sais déjà que j’en changerai encore… J’ai littéralement appris à cuisiner en devenant végétarien. J’ai creusé l’aspect santé, j’ai lancé ma première entreprise en rapport direct avec ce mode de vie.

Ma sensibilité a évolué, mon empathie, mon état d’esprit… Je ne sais pas comment décrire tout ce qui a changé, je sais juste que tout ça a eu un impact positif sur ma vie. Je pense pouvoir faire évoluer mon concept. Je ne peux pas encore en dire plus mais plusieurs pistes sont en cours de réflexion. Pour Vélo Végé mais aussi sur d’autres types de projets. Alors oui, il y a du changement en perspective dans ma vie…

Végétarisme :

vegetarismeAu départ, il y a environ 6 ans, en tant que sportif de haut niveau, j’ai changé d’alimentation pour des raisons de santé et de performance physique. Et je peux vous dire que les gens n’ont pas idée à quel point mon activité est physiquement éprouvante! Il y a le vélo mais aussi le fait de rester debout en extérieur, le froid, le chaud, le vent, le bruit, la manutention, les préparations, le nettoyage… et une fois que l’on surpasse tout ça il faut ajouter toutes les tâches habituelles d’administration et de gestion d’entreprise… Au delà de mon alimentation, mon expérience de sportif professionnel m’a bien aidé!

Puis, très rapidement, des réflexions sur les questions d’éthique et d’environnement m’ont fait progresser vers le végétalisme. Bien entendu cela a littéralement changé ma vie! Je crois que c’est une manière relativement simple d’avoir un impact positif immédiat sur le monde qui nous entoure. C’est aussi un mode de vie que je partage avec ma compagne, qui est végétarienne, alors c’est que du bonheur!

Où et quand peut-on trouver le Vélo Végé?

Tous mes déplacements et horaires sont sur les réseaux sociaux :

Merci d’avoir lu notre article : Vélo Végé, le Food Bike toulousain pas comme les autres. Nous vous proposons de découvrir d’autres articles sur la restauration végétarienne ici. Toutes nos photos de voyages dans cette Galerie.

Réagissez à cet article, postez un commentaire tout en bas de la page

(Visited 399 times, 1 visits today)

Poster un commentaire sur Facebook

Commentaires Facebook

A propos de l'auteur

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

Nombre d'entrées : 98

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Translate »
Retour en haut de la page